Poêle

Meilleures poêles : Avis & Comparatif 2019

Poêle en cuivre De Buyer prima matera 28 cm compatible induction

Poêle De Buyer en cuivre prima matera

- Poêle haut gamme professionnelle
- Tous feux dont induction
- Diamètre : de 20 à 32 cm
- Composition : 90% de cuivre, 10% d'inox
- Conductibilité complète, diffusion idéale de la chaleur.
- Tradition alliée à la modernité : fond magnétique et technologie de pointe.
- Entretien du cuivre avec une pâte à polir + entretien de l’inox par lavage à la main
- Compatible avec le four

Poêle De Buyer en tole mineral b element 28 cm compatible induction

Poêle De Buyer mineral b element en tôle d'acier

- Poêle qualité professionnelle
- Tous feux dont induction + passe au four
- Tôle d'acier avec finition à la cire d'abeille bio pour un culottage facilité + diffusion homogène de la chaleur
- ​Diamètres de 20 à 36 cm
- Utilisation : poêle à frire en tôle d'acier idéale pour saisir, griller et dorer de la viande, du poisson, des œufs, etc.
- Entretien très facile sans lavage : déglacer, rincer à l’eau chaude, essuyer et huiler légèrement
- Ne pas utiliser de produits détergents ni mettre au lave-vaisselle, purifier de temps en temps au gros sel.
- Origine France garantie.

Poêle inox Beka Chef Poêle à frire en acier inoxydable 28 cm

Beka Chef poêle à frire en acier inoxydable

- Poêle à frire de grande qualité

- Matière : acier inoxydable de haute qualité 18/10

- Poignée ergonomique en fonte d'inox

- Diamètres : de 20 à 30 cm
- Type de feu : tous feux + induction
- Finition : extérieure et intérieure brillante
- Triple fond capsulé thermoradiant pour une diffusion et une conservation optimales de la chaleur : une couche d'aluminium est encapsulé entre deux couches d'acier inoxydable.

Bien choisir votre poêle en fonction de son usage

Il existe différents types de poêles, de tailles ou de formes variées, dotées d’un manche plus ou moins long ou bien d’une poignée ou deux poignées selon leur destination :

Poêle classique ou poêle à frire

La poêle à frire est le nom d’usage que l’on a conservé encore aujourd’hui pour désigner la poêle ordinaire que l’on utilise au quotidien pour tout type d’usage. A l’origine il s’agissait de la poêle en fer que nos grands-mères employaient en particulier pour frire et plus généralement pour cuire les aliments à plus forte température. Ces poêles en fer devaient être culottées, d’où le nom également de poêle en tôle noire car le fer noircissait au fur et à mesure de son utilisation.
La poêle à frire ou poêle classique est de forme ronde et se caractérise par un rebord peu ou moyennement élevé mais surtout légèrement évasé. Polyvalente, elle est indispensable pour la cuisine du quotidien car on peut y réaliser toute sorte de préparation : omelette et œuf au plat, poêlée de légumes, escalope de poulet, steak haché, poisson pané, etc. De nos jours, une poêle à frire est fabriquée dans différents matériaux et qui permettront de mieux définir pour quels usages elle est adaptée.

Sauteuse

Généralement d’un grand diamètre (28 cm), elle permet de cuire de plus grandes quantités et d’y ajouter des liquides sans risque d’éclaboussures grâce à ses bords hauts. Elle est très utile pour réaliser par exemple des plats en sauce ou des légumes braisés. Pour les familles nombreuses, la sauteuse et le type de poêle idéale pour y réaliser des préparations en plus grandes quantités sans risques de tout faire déborder. Vos poêlées de légumes verts, de pommes de terre aux lardons ou de champignons des bois seront préparées en tout simplicité !

Grill ou poêle à griller

De forme carrée ou rectangulaire, ce type de poêle est idéal pour griller des viandes. La chaleur circule tandis que les graisses sont évacuées par les rainures du fond. Elle est généralement fabriquée en fonte qui accumule très bien la chaleur. La poêle à griller permet donc de réaliser de délicieuses grillades très facilement et rapidement lorsqu’on n’a pas envie de sortir le barbecue ou de faire chauffer son four. Votre poêle à griller saura saisir parfaitement la viande rouge telle que l’entrecôte, le faux-filet ou l’onglet, mais n’hésitez pas non plus à y faire griller également des côtes de porc ou d’agneau voire quelques légumes se prêtant bien à ce mode de cuisson : tranches d’aubergine, quartiers de poivron, rondelles de courgettes, etc.

Poêle à poisson

Elle est de forme ovale, carrée ou rectangulaire de manière à pouvoir y cuire des poissons entiers ou bien des filets sans avoir à les courber. Elle est généralement dotée d’un revêtement antiadhésif pour ne pas abîmer la chair délicate du poisson pendant sa cuisson.
Votre poêle à poisson vous sera surtout utile pour les poissons découpés en pavés, en darnes ou en tranches (lieu, cabillaud, merlu, colin…). Les filets par exemple de bar, rouget ou merlan sont également parmi ceux qui se prêtent le mieux à la cuisson à la poêle.

Poêle à crêpes

Également appelée crêpière, il s’agit d’une poêle très plate, presque sans rebord d’un diamètre compris entre 24 et 28 cm. Elle a l’avantage d’être légère de manière à être manipulée facilement pour faire sauter les crêpes. Elle est généralement anti-adhésive mais si vous préférez une version plus traditionnelle, vous la trouverez aussi en acier sans revêtement. Crêpes sucrées ou galettes salées, la poêle à crêpes est indispensable à la Chandeleur et même à n’importe quel autre moment de l’année quand on raffole de crêpes.

Poêle à blinis et pancakes

Sa petite taille, son diamètre est compris entre 12 et 15 cm avec un rebord un peu plus haut que la poêle à crêpes. Elle est fabriquée en acier et peut être dotée d’un revêtement antiadhésif. Pour cuire plusieurs blinis à la fois, vous pouvez aussi trouvez des poêles dites multi-blinis dans laquelle 3 à 8 empreintes vous permettront de satisfaire plusieurs gourmands en même temps.

Poêle à marrons

de forme ronde, elle possède un fond ajouré et un manche d’au moins 70 cm si cette poêle est destinée à faire cuire des marrons dans une cheminée. Si vous n’avez pas de cheminée, choisissez un modèle avec les bords percés et un manche de longueur standard, vous pourrez ainsi cuire vos marrons sur votre plaque de cuisson. Les trous de la poêle à marrons servent à laisser circuler la chaleur afin de cuire vos châtaignes et marrons efficacement.

Bien choisir le matériau de votre poêle

Les matériaux et l’éventuelle présence d’un revêtement vont déterminer l’usage de votre poêle et ses qualités de cuisson.

Poêle en aluminium

L’aluminium est un matériau léger présentant une bonne conductivité, il monte facilement en température et maintien une chaleur uniforme. Les poêles en aluminium sont parfois vendues sous l’appellation « poêle en fonte d’aluminium ». Il s’agit d’un terme commercial qui cherche à mettre en valeur le fait que l’alliage léger obtenu à base aluminium a été moulé ou forgé. La fonte d’aluminium ne comporte pas de fer et ne doit donc pas être confondu avec des objets réalisés en fonte.
Les poêles en aluminium sont à des prix parmi les plus accessibles et conviennent parfaitement à une utilisation quotidienne. Ces poêles ont l’inconvénient d’attacher davantage que les autres matériaux.
L’aluminium fait l’objet de controverses concernant le déplacement de particules de ce métal dans les denrées pendant la cuisson. C’est pourquoi il est notamment recommandé d’éviter de cuire dans une poêle en aluminium des aliments acides tels que les agrumes, la tomate ou la rhubarbe qui absorbent plus facilement l’aluminium. Afin de limiter les risques de transfert de l’aluminium vers les aliments, différentes techniques sont employées pour le durcir. Certaines marques proposent ainsi des poêles haut de gamme de très bonne qualité en aluminium forgé (fonte d’aluminium).

Poêle en fonte

La véritable fonte est issue d’un alliage entre le fer et le carbone, donc à ne pas confondre avec toute autre appellation « fonte de… » qui sont commercialement plus valorisante mais en réalité incorrecte.
Les poêles en fonte sont réputées pour être solides et inrayables. Elles conservent très bien la chaleur les rendant ainsi idéales pour laisser mijoter vos plats. Son principal inconvénient est son poids, les poêles en fonte sont particulièrement lourdes. Ce n’est en revanche pas un problème pour la cuisson des viandes où la poêle ne nécessite pas d’être manipulée. Bien qu’onéreuses, ce sont des poêles que vous garderez à vie. Elles possèdent des propriétés antiadhésives naturelles après culottage. Vous n’aurez alors plus besoin d’utiliser de liquide vaisselle pour son entretien : un simple nettoyage à l’eau chaude à l’aide d’une éponge suffira. Appliquer une fine couche d’huile après séchage.
Si vous ne souhaitez pas que vos aliments attachent, préférez alors une poêle en fonte émaillée qui bénéficie à la manière du cuivre d’une circulation homogène de la chaleur.

Poêle en acier ou en fer

La poêle en acier ou en fer est créée à partir d’une tôle d’acier emboutie à la presse à la quelle un manche est fixé. Grâce à l’excellente conductivité thermique de ce matériau permettant une montée rapide en chaleur, la poêle en acier est idéale pour saisir une viande mais également pour dorer et griller tout autre type d’aliment. A la fois polyvalente et robuste, elle est aussi bien appréciée des professionnels que des particuliers. De plus, l’acier ou le fer est parfaitement compatible avec les différents types de feu, y compris l’induction. Son principal inconvénient est son poids, l’acier est plus lourd que l’aluminium, l’inox et le cuivre, comparable à celui de la fonte.
Avant la première utilisation d’une poêle en acier, il est nécessaire de procéder à son culottage de manière à la protéger de la rouille et la rendre naturellement anti-adhérente.

Poêle en inox

Tout comme les poêles en acier, les poêles en inox sont appréciées pour leur longue durée de vie ainsi que leur innocuité sanitaire si l’on prend en compte les incertitudes qui demeurent concernant les poêles à revêtement. L’inox comporte également l’avantage d’être bien plus léger que la fonte et l’acier mais sa mauvaise conductivité thermique n’en fait pas la poêle idéale pour saisir une viande. Celle-ci va coller ce qui demande de bien graisser la poêle avant cuisson.
L’inox alimentaire est composé à 18 % de chrome et 10 % de nickel, d’où son appellation d’inox 18/10, ce qui la rend malheureusement inadaptée aux personnes allergiques au nickel.
Son entretien est néanmoins très facile. Si les aliments ont attaché, le mieux est de laisser tremper et de frotter ensuite avec une éponge grattante humide et du liquide vaisselle.
L’inox n’étant pas compatible avec l’induction, vérifiez que votre poêle possède une couche de métal supplémentaire (aluminium ou fer) pour qu’elle le soit.

Poêle en cuivre

La poêle en cuivre est considérée comme le meilleur du haut de gamme. Sa conductivité thermique et sa réactivité à la source de chaleur sont excellentes : la chauffe et le refroidissement sont par conséquent si rapides que les cuissons en sont d’autant plus contrôlables avec précision.
Au contact des aliments acides ou salés, le cuivre dégage de l’oxyde de cuivre qui est toxique. Afin d’empêcher cette oxydation, les poêles en cuivre sont soit recouvertes d’un revêtement étamé, soit dotées d’une plaque d’inox. Dans ce second cas, l’entretien en est d’autant plus facilité.
Le coût important d’une poêle en cuivre n’en fait pas le choix privilégié des particuliers, elle demeure donc généralement réservée aux professionnels, voire aux passionnés.

Les poêles avec revêtement

Communément appelée poêle anti-adhésive, une poêle comportant un revêtement comporte comme principaux avantages le fait qu’elle n’attache pas, qu’elle ne nécessite pas ou très peu de matière grasse et son entretien est vraiment facile.
Toutefois, une poêle avec revêtement, quel qu’il soit, n’est pas faite pour être chauffée à haute température. Une poêle avec revêtement doit être essentiellement employée sur feu doux pour cuisiner par exemple une omelette, des œufs au plat ou encore réchauffer un plat en sauce. La plupart des surfaces anti-adhérentes réagissent telle une peinture qui va donc cuire si elles sont trop chauffées. Le revêtement risque alors de se décoller et dans tous les cas de perdre son intérêt antiadhésif. Même si certains revêtements sont plus résistants que d’autres, sachez toutefois qu’il ne faut jamais surchauffer votre poêle à vide et l’utiliser le plus possible à feu doux. La durée de vie d’une poêle avec revêtement est nettement limitée comparée à une poêle classique et elle demande donc à être renouvelée dès l’apparition des premières marques d’usures.
Sachez également que le nombre de couches détermine le niveau de qualité d’un revêtement : plus il y a de couches, plus le revêtement est résistant face aux éraflures. N’hésitez pas à bien lire en précision la fiche produit de la poêle que vous vous apprêtez à acheter, le fabricant est censé indiquer cette information.

Revêtement en Téflon

Le revêtement le plus couramment employé par les fabricants depuis plusieurs dizaines d’années est à base de PTFE (polytétrafluoroéthylène). Il en existe de nombreuses variantes mais c’est sous le nom de Téflon qu’il est le plusieurs largement connu car c’est la marque Tefal qui l’a en premier fait connaître en 1954. Le mot Téflon est donc entré dans le langage courant pour parler plus généralement d’un revêtement anti-adhésif au PTFE. Ce revêtement est encore aujourd’hui très prisé pour ses qualités anti-adhésives attribuant ainsi au poêle qui en sont équipées d’une grande polyvalence et d’une grande facilité de nettoyage. Pour éviter de rayer ce revêtement très fragile, n’oubliez pas d’utiliser des ustensiles de cuisine non métalliques.

Revêtement en céramique

Les poêles en céramique ont l’avantage de pouvoir monter à des températures plus élevées que celles en Téflon ce qui les rend un peu plus adaptées à la cuisson des viandes. Toutefois, pour mieux préserver leur efficacité, il est recommandé de les utiliser à feu doux. La céramique est un revêtement plutôt fragile qui ne résiste pas aux chocs et aux rayures et demeure plus chère que le Téflon.
Pour un budget encore un peu supérieur, il existe aussi une catégorie de revêtement en céramique appelée « effet pierre ». Il est considéré comme plus haut de gamme car plus résistant aux rayures. Ce revêtement est constitué de particules de pierre qui sont incrustées dans une poêle. La plupart de temps, ce sont les poêles en aluminium qui dispose d’un revêtement « effet pierre ». la résistance et la bonne conductivité thermique que l’aluminium lui attribut permettent de cuire un plus large choix d’aliments dans ce type de poêle.

Quelle taille de poêle choisir ?

Les poêles existent dans une multitude de tailles, il convient donc de choisir sa taille en fonction du nombre de personnes pour lequel vous avez l’habitude de cuisiner. Hormis les poêles à blinis et pancakes qui font entre 12 et 15 cm, les petites poêles pour la cuisine du quotidien ont généralement un diamètre de 20 cm et conviennent pour 1 ou 2 personnes. Pour 3 à 4 personnes, vous apprécierez les poêles ayant entre 24 et 30 cm de diamètre. A partir de 5 personnes, choisissez une poêle d’au moins 32 cm.
Si vous manquez de places dans vos placards, certaines marques proposent des poêles avec manche amovible. Vous pouvez ainsi empiler vos poêles et gagner beaucoup de places.

Compatibilité poêles et plaques de cuisson

Grâce à leur fond composé de plusieurs couches, les poêles fabriquées de nos jours sont de plus en plus adaptées à plusieurs sources de chaleur à la fois : électrique, gaz, halogène, induction. Contrairement à une certaine époque, le fait que vous passiez à l’induction par exemple, ne vous oblige plus forcément à changer toute votre batterie de cuisine pour cause d’incompatibilité. Nous vous invitons à consulter notre guide pour bien choisir votre poêle induction.
Par mesure de précaution, avant d’acheter une nouvelle poêle, vérifiez à l’aide des pictogrammes associés qu’elle est effectivement compatible avec le type de feux de votre plaque de cuisson. Certaines poêles peuvent même aller au four, pourquoi ne pas vérifier également ce point-là, si cela peut vous éviter l’achat supplémentaire d’un nouveau plat à tarte par exemple !

Quel est le prix d’une poêle de qualité ?

Le prix d’une poêle dépend à la fois de sa taille, de son matériau de conception, de la présence éventuelle d’un revêtement et bien sûr, de sa marque.
Hormis les poêles en cuivre massif qui se trouvent difficilement à moins de 100€, vous trouverez sans difficulté dans les autres matériaux des poêles en entrée de gamme autour de 15 à 25€. Les marques haut de gamme proposent certains modèles notamment en aluminium, fonte ou inox à des prix plus élevés entre 100 et 200€ la poêle. Les poêles en acier demeurent un excellent rapport qualité prix car leurs prix même chez les plus grandes marques restent assez contenus, soit inférieurs à 100€.
Prévoyez un budget plus conséquent si vous voulez vous offrir une poêle en cuivre massif, soit environ 100€ voire jusqu’à plus de 300€ selon les marques. Mais le cuivre n’étant pas compatible avec l’induction, des poêles en aluminium ou en inox avec revêtement cuivre anti-adhésif sont disponibles autour de 20-30€.

Les marques de poêles que nous vous conseillons

Tefal est la célèbre marque française dont les poêles au revêtement antiadhésif ont révolutionné le monde de la cuisine au quotidien. La marque championne de la poêle propose ses ustensiles en aluminium, en inox, avec ou sans revêtement en téflon ou en céramique, de manière à satisfaire touts les types de cuisson. Ses revêtements anti-adhésifs se sont peu à peu améliorés, comme c’est le cas de son nouveau revêtement anti-adhésif Titanium Excellence : il est présenté comme étant plus résistant que les précédents, grâce à sa base dure et épaisse est renforcée en particules de Titane.

L’entreprise vosgienne De Buyer est spécialisée dans les ustensiles de cuisine et de pâtisserie pour les professionnels et la haute gastronomie, mais aussi depuis quelques années auprès des particuliers. Du moyen au haut de gamme, ses poêles en tôle d’acier sont résistantes à toute épreuve grâce au savoir-faire De Buyer. Sa gamme de poêles Mineral B avec finition en cire d’abeille est particulièrement appréciable pour la surface anti-adhérente qu’elle offre de façon naturelle.

La marque française Le Creuset s’est faite connaître en introduisant la première cocotte en fonte émaillée de couleur flamme. Forte d’une réputation incontestée, Le Creuset a su se diversifier en proposant également des poêles en inox ou aluminium forgé d’une excellente résistance.

L’entreprise française Cristel s’est faite connaître pour avoir relancé la casserole en inox comme ustensile de qualité. Les poêles et casseroles en inox Cristel sont proposés avec ou sans revêtement antiadhésif et très souvent avec un manche amovible. Elles sont réputées pour allier ergonomie, design et raffinement. Les ustensiles de cuisine Cristel sont encore aujourd’hui fabriqués à plus de 90 % en France.

Comment entretenir vos différentes poêles ?

Nettoyage de vos poêles selon leur matériau

Poêle avec revêtement antiadhésif

Il est conseillé de nettoyer l’intérieur et l’extérieur de votre poêle à revêtement antiadhésif à la main, et non au lave-vaisselle car les produits détergents et la forte chaleur risqueraient de dégrader votre poêle. Pour ce faire, utilisez simplement une éponge douce et du lave-vaisselle, et rincez bien à l’eau claire. L’objectif est de retirer la pellicule graisseuse qui s’y est déposée de manière à ce qu’elle ne cuise pas de nouveau à la prochaine utilisation.
Pour son rangement, pensez à mettre une feuille de protection entre chaque poêle à revêtement pour ne pas les abîmer en les empilant.

Poêle en inox

Une poêle en inox ne craignant pas la forte chaleur peut tout à fait passer au lave-vaisselle. Sinon elle s’accommodera parfaitement d’un nettoyage classique à la main avec une éponge et du produit vaisselle.
Si votre poêle en inox est brûlée, versez-y à quantités égales du vinaigre blanc et de l’eau puis ajoutez-y une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Dès que la mousse se forme, mettez à chauffer votre poêle et faites bouillir pendant 10 minutes. Une fois refroidie, frottez votre poêle avec une brosse non abrasive puis renouvelez l’opération si nécessaire.

Poêle en fonte

Tout comme l’acier, la fonte craint la rouille, donc ne mettez jamais votre poêle en fonte au lave-vaisselle. Nettoyez-la à la main avec une éponge humide et du produit vaisselle.

Poêle en cuivre

Laissez refroidir votre poêle avant de la nettoyer à l’eau savonneuse bien chaude.
Pour redonner de l’éclat à votre poêle en cuivre, frottez-la avec un mélange de vinaigre blanc-gros sel-farine. Rincez-la et séchez-la avec un chiffon sec. Ne mettez pas votre poêle en cuivre au lave-vaisselle. Pensez au rétamage de votre poêle étamée auprès d’un spécialiste environ tous les 3 ans.

Culottage et entretien de votre poêle en acier

Pour culotter une poêle en acier, il faut y faire chauffer de l’huile quelques instants. Sous l’effet de la chaleur, l’huile imprègne les pores de l’acier et forme une couche protectrice. Dès les premières fumées, arrêtez le feu et retirez l’huile en prenant garde de ne pas vous brûler. Laissez refroidir la poêle et essuyer avec du papier absorbant. Votre poêle est désormais prête à être utilisée.
Au fur et à mesure de son utilisation, le fond devient de plus en plus noir améliorant toujours davantage ses propriétés anti-adhérentes. Après chaque utilisation, passez votre poêle en acier encore chaude sous l’eau froide mais ne la laissez pas tremper. Nettoyez-la ensuite sous l’eau chaude en frottant avec une éponge voire une brosse en métal mais n’utilisez pas de produit vaisselle. Après l’avoir séchée, enduisez-la d’un filet d’huile pour la protéger de la rouille. Ne mettez jamais votre poêle en acier au lave-vaisselle. Pour ne pas altérer son culottage, évitez également les préparations contenant des aliments acides : tomates, agrumes, vin blanc, etc.
Afin de retirer les éventuels résidus de cuisson dans votre poêle en acier, pensez de temps en temps à y cuire du gros sel pendant 1 minutes 30. Essuyez-la ensuite avec du papier absorbant, votre poêle est toute propre !